New Wave

1) La New Wave : 

La New Wave, traduit littéralement : "Nouvelle Vague", apparait avec le mouvement punk (punk--1950).Avec la mode disco et l'émergence des instruments électroniques, le genre évolue ensuite tout au long des années 1980 avec la disparition de nombreux groupes à l'orée des années 1990 ; même si les poids lourds de l'époque que sont entre autres Devo, Depeche Mode, The Cure, The Human League, Eurythmics, Blondie, Simple Minds, New Order, etc., et Indochine pour la France, sont encore aujourd'hui bien vivants et pour certains remportent toujours un succès à grande échelle.La new wave est née du regain de créativité du rock en 1978-1979 et de la nouvelle vogue des synthétiseurs et des boites à rythmes devenus accessibles aux jeunes musiciens ; la génération post-punk ayant digéré l'influence d'artistes novateurs majeurs tels que David Bowie, Brian Eno et Kraftwerk. Courant musical à l'avant-garde durant les années 80, la new wave se caractérisa comme étant un mouvement branché et underground grâce aux audacieux labels indépendants (Factory pour Joy Division, New Order et Orchestral Maneuvres in the Dark, Mute pour Fad Gadget et Depeche Mode, Fiction* pour Cure, ZTT Records pour Frankie Goes To Hollywood, Some Bizarre pour Soft Cell, 4AD pour Cocteau Twins et Dead Can Dance). Cette nouvelle pop music, d'origine britannique, rejeta tout lien avec le rock classique, pur et dur, façon Rolling Stones et surtout la variété ou la Pop de l'époque, jugeant celle-ci trop commerciale et superficielle. Il y a une influence évidente et souvent revendiquée avec le romantisme. En Allemagne, on parle de Neue deutsche Welle (« nouvelle vague allemande », NDW).Parallèlement, de l'autre côté de la manche, en Belgique et dans le Nord de la France se développe une scène dite new wave avec toutes les tendances qui en dériveront (cf. rock belge, musique industrielle). Des groupes belges comme Les Tueurs de la Lune de Miel, TC Matic, Aroma di Amore, Arbeid adelt, Front 242, Twee Belgen, Minimal Compact, The Neon Judgement par le biais de labels indépendants dont Play it again, Sam! ou des groupes français comme Clair Obscur, Buzz, Indochine, Taxi Girl, Plastic Bertrand, Les Fils de Joie, Charles De Goal, Cyclope ou encore Daniel Balavoine (qui sera le 1er à utiliser le Fairlight CMI en France) sont particulièrement actifs. Leur musique est fortement relayée dans les années 1980 par les grands night clubs belges, 37°5, Boccacio, le Skyline ou encore par le mythique club de Manchester (Royaume Uni), l'Hacienda, qui orienteront par la suite leur programmation musicale vers l'Acid House et la New Beat puis la Techno dans les années 90.La new wave est souvent mélangée sans distinction et à tort aux 80's ou Années 80. Son influence se fait sentir depuis 2000 grâce aux nouveaux artistes issus de la Techno, de l'Electro et du Rock comme les groupes Air, Franz Ferdinand, Bloc Party, The Bravery, Linkin Park, Vegastar, Thesaintcyr, Klaxons ou le DJ et musicien Moby qui en mélangeant Pop-Rock et musique électronique, ont créé une électro-pop particulièrement efficace, aux mélodies accrocheuses sur des rythmes synthétiques aussi percutant que ceux de Depeche Mode et The Cure au cours des années 1980.

Sous-pages :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site